image en-tête
titre navigation
bord gauche
image acces rapide

     
     
titre recherche

       
bord bas
chemin Cliquez ici pour imprimer


Willem Elsschot, Le feu follet, roman traduit du néerlandais par Marnix Vincent, Le Castor Astral, coll. « Escales du Nord », mai 2005.

Longtemps après sa malencontreuse entreprise de vente d'Édam, Frans Laarmans, le héros de Fromage, mène une vie routinière dans la ville d'Anvers. Un soir pluvieux d'hiver, à la fin des années 1930, il est sur le point de rentrer chez lui quand l'abordent trois marins afghans à la recherche d'une certaine Maria Van Dam. Laarmans décide de les aider et les accompagne dans une longue errance nocturne, dont le but semble se perdre dans le labyrinthe des bas quartiers de la ville. Récit empreint d'une ironie tranquille et d'émotions inoubliables, Le feu follet nous entraîne dans la quête de cette Maria dont on peut se demander si elle existe vraiment et qui n'est peut-être que l'image de nos désirs d'une vie pleine de sens et plus romanesque.
Jusqu'ici moins connu que Fromage, ce court roman est pourtant une pièce majeure dans l'œuvre d'Elsschot et, de toute évidence, un chef-d'œuvre de la littérature du XXe siècle.