Warning: Creating default object from empty value in /home/francisd/www/carnet/wp-content/themes/carnet/functions/admin-hooks.php on line 160

Note

Blanche-Neige

Oh! J’ai vu avec un de mes fils un film vraiment de toute beauté. « Blancanieves », du réalisateur espagnol Pablo Berger, est un fascinant bijou sombre. Adaptation muette et en noir et blanc de l’histoire de Blanche-Neige, ce film a tout pour lui : un scénario limpide et ciselé, des acteurs et actrices exceptionnels, une photographie éblouissante, une musique captivante, une mise en scène originale… Difficile de compter les scènes mémorables, il y en a trop. On est loin ici du conte du fée que l’on connaît : « Blancanieves » est un film fantastique aux accents mélodramatiques – et sa fin est celle d’une tragédie.

« The Artist » était un film de qualité, certes, mais qui aurait dû s’arrêter à la quarantième minute au lieu de s’étouffer lentement… et de laisser les spectateurs dans une forme d’ennui que la seule beauté des images pouvait difficilement captiver. « Blancanieves », en revanche, s’étoffe de minute en minute. Et bientôt on oublie que le film est muet. Il est tellement parlant!

Encore une chose : le personnage d’Encarna (interprété magistralement par Maribel Verdu) mérite d’entrer au panthéon des plus effrayants méchants de l’histoire du cinéma.

Un seul regret : j’aurais aimé que le réalisateur donne une place encore plus grande aux nains de son histoire. Mais bon, je dis ça c’est parce que j’aime les nains. Et ceux-ci sont parfaits. Dans un film qui ne l’est pas moins. (C’est peut-être son seul petit défaut – mais ce serait là l’objet d’une longue et certainement bien ennuyeuse dissertation.)

0 Commentaires ↓

Pas encore de commentaires.

Laissez une réponse