Warning: Creating default object from empty value in /home/francisd/www/carnet/wp-content/themes/carnet/functions/admin-hooks.php on line 160

Note

Pluie, pluie encore

Gilda Fiermonte, une amie qui vit à Paris où elle travaille dans une librairie, m’écrit ceci : « C’est fou, depuis début avril, sur tous mes jours de librairie, il n’y en a eu que trois au cours desquels je n’ai pas eu à bâcher les bouquins ou rentrer prématurément les chariots pour (tenter de) les protéger de la pluie. »  Parler du climat n’est plus réservé aux habitants du royaume de Belgique, c’est un phénomène européen actuellement.

Pour ma part, je constate que tout ce qu’il y a de vert dehors a une tendance très nette à l’expansion. Les arbres en face de chez moi sont si touffus (j’ai failli écrire « joufflus ») que je me demande s’ils n’envisagent pas secrètement une invasion. Ce qui ne me dérangerait pas. Ce qui m’ennuie par contre, c’est que dans ce fouillis de feuilles, je ne vois plus mon écureuil. Tout l’hiver, je l’ai observé jour après jour. C’était un vrai bonheur de le voir pratiquer ses exercices de course et d’acrobatie. En attendant que les arbres se défeuillent, je me contente donc de l’imaginer.

1 Commentaire ↓

Une réponse à “Pluie, pluie encore”

  1. gilda 17 juillet 2012 à 17 h 34 min #

    Lu aujourd’hui chez celui que tu m’avais conseillé à l’automne dernier, un jour de si beau temps

    « De bonne humeur : il pleut comme doit pleuvoir ce pays [l'Irlande] dont la réputation s’est bâtie sur la capacité d’une catégorie de touristes à résister, joyeusement, aux effets d’une pluviométrie sous laquelle le plus médiocre des mortels se transforme en héros ruisselant »
    Franz Bartelt, « Nulle part, mais en Irlande »

    Il m’a semblé que c’était en harmonie avec ton billet, alors que je dépose ce commentaire lors d’une sorte de premier jour d’été.

Laissez une réponse