Warning: Creating default object from empty value in /home/francisd/www/carnet/wp-content/themes/carnet/functions/admin-hooks.php on line 160

Note

Quelques lignes il y a très longtemps

Je ne pense pas souvent aux livres que j’ai écrits autrefois. Mais ce matin, j’ai éprouvé le vif désir de relire les dernières lignes de La nuit est la dernière image. Ce roman est paru pour la première fois chez Robert Laffont en septembre 1982. C’est-à-dire il y a exactement trente ans.

« Elle reconnaît son écriture sur la page de garde. Lentement, elle lit les mots tracés à l’encre noire sur la feuille blanche : Cette nuit-là, alors que la panne de courant plongeait l’hôtel dans l’obscurité, je vous ai quittée un moment. Après avoir changé de vêtements, j’avais entrouvert la porte, j’allais vous rejoindre, quand j’ai entendu venir, dans le couloir obscur, quelqu’un qui chantonnait, d’une voix faible et mal assurée. Je n’ai pas bougé, j’ai attendu un instant. C’était un enfant qui passait. Il chantait dans le noir, comme tous les enfants, pour ne pas avoir peur.

Par la porte vitrée, Anne regarde la digue, la mer intacte. Sans bruit, elle referme le livre. »

Peut-être que pour moi, aujourd’hui encore, c’est cela, écrire : chantonner dans le noir, pour ne pas avoir peur.

0 Commentaires ↓

Pas encore de commentaires.

Laissez une réponse