Warning: Creating default object from empty value in /home/francisd/www/carnet/wp-content/themes/carnet/functions/admin-hooks.php on line 160

Note

La véritable vie amoureuse de mes amies… en quelques mots

Max a une cinquantaine d’années. Veuf et père de deux enfants, il exerce le métier de psychologue. La vaste maison où il vit est pleine de charme mais délabrée. Sous le nom de « La Maison aux bons soins », il y avait rassemblé des médecins et des praticiens du bien-être mais il ne reste plus grand-chose aujourd’hui de ce trop beau projet. Et Max s’inquiète. Il est incapable de payer les nombreuses réparations urgentes qui s’imposent, il n’a pas de nouveau projet et il ne lui reste que quelques semaines pour prendre des décisions.
En attendant, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, il continue à accueillir chez lui chaque mercredi soir les membres de son ciné-club : sept femmes et son vieil ami Jean-François, grand amateur de comédies de l’âge d’or du cinéma américain et animateur passionné de leurs soirées.
Leur bonheur partagé est de se laisser emporter par la magie de films qui rendent plus léger le cours des jours. Et aussi de parler de l’amour, qui leur a souvent joué des tours mais dont ils attendent, sans trop oser le dire ou même sans le savoir, qu’il retrouve une place dans leur vie. À ce groupe chaleureux de cinéphiles enthousiastes va se joindre une dixième personne, Felisa, une femme mystérieuse venue au départ pour consulter Max. Avec ses dons de guérisseuse, de voyante peut-être, qui est-elle ? Une folle ou une fée ? Toujours est-il que, peu à peu, tandis que l’on va vers l’été, la vie de chacun va changer de couleur.

Quelques images ? C’est ici.

Un extrait ? C’est .

 

8 Commentaires ↓

8 réponses à “La véritable vie amoureuse de mes amies… en quelques mots”

  1. My Little Discoveries 21 août 2012 à 21 h 21 min #

    Ca donne envie, j’ai hâte de le lire!

    • francis dannemark 22 août 2012 à 7 h 17 min #

      J’ai vu qu’il est disponible dès demain sur Amazon.UK – mais ce sera plus simple d’attendre votre arrivée à Toulouse, où il y a de bons libraires.

  2. My Little Discoveries 22 août 2012 à 8 h 58 min #

    Oui, je préfère aller en librairie quand je le peux. Et ce sera l’occasion de découvrir celles de mon nouveau quartier!

  3. viviane rommelaere (anne arel) 23 août 2012 à 12 h 32 min #

    voilà ce que je ne sais pas faire: raconter dans la légèreté et la constance… Il faudra donc que je lise La véritable vie amoureuse de mes amies…

  4. Nom anne-marie pieters 23 août 2012 à 16 h 36 min #

    Pas encore dans les rayons à l’Agora de LLN mais en commande.
    Il devrait être là dans le courant de la semaine prochaine…Youpie!

    Et si on insistait pour une petite séance de dédicace dans cette librairie? Ce n’est pas Bruxelles, ce n’est pas la campagne mais c’est sympa comme endroit. A voir donc.

    Bonne route à votre roman tant attendu. ;) ))

    • francis dannemark 24 août 2012 à 8 h 09 min #

      Les libraires belges ont toujours un peu de retard par rapport à la France, je ne sais pas pourquoi (le distributeur reçoit pourtant les livres à temps, problème d’organisation peut-être). Le seul vrai problème, c’est le prix. Certains distributeurs (dont Interforum, celui qui s’occupe des livres de Robert Laffont) continuent à appliquer la tabelle, c’est-à-dire à augmenter le prix d’environ 15% par rapport au prix normal, comme à l’époque où les fluctuations entre le franc français et le franc belge justifiaient cette opération. On a cru que l’euro mettrait fin à cette pratique, mais non!
      Je trouve que c’est vraiment dommage pour les libraires belges : beaucoup de gens choisissent d’acheter sur Amazon, qui fait 5% de réduction sur le prix français et livre gratuitement dans les 48h.
      ***
      En deux jours, quatre cents personnes ont vu la vidéo. Ce qui me fait grand plaisir. Et on dirait que ça leur a donné envie de lire le livre, ce qui est encore mieux!

  5. Laurent Tordjman 23 août 2012 à 18 h 34 min #

    Deux belles piles en évidence chez Sauramps à Montpellier Odysseum, un plaisir de voir votre bouquin en bonne place. Agréable de se laisser glisser en douceur dans ces vies amoureuses pleines d’images de l’âge d’or « hollywoodien ».
    Je vous souhaite un plein succès avec ce nouveau format attendu…

Laissez une réponse