Warning: Creating default object from empty value in /home/francisd/www/carnet/wp-content/themes/carnet/functions/admin-hooks.php on line 160

Note

Bonne humeur

Hier après-midi, une vaste famille de nuages occupait une fois de plus le ciel. Un bon moment, me suis-je dit, pour revoir un film d’Ernst Lubitsch, un de mes réalisateurs favoris.  J’ai choisi One Hour With You, qui date de 1932 et où l’on retrouve un des plus célèbres couples de l’écran, à savoir celui formé par Maurice Chevalier et Jeanette McDonald. Ils avaient déjà joué dans le premier film parlant (et chantant) de Lubitsch, The Love Parade, en 1929, et ils seraient les vedettes, en 1934, de sa célèbre Veuve joyeuse. Une seule infidélité à Lubitsch : Love Me Tonight, tourné en 1932 par Rouben Mamoulian, et qui est encore considéré aujourd’hui, à juste titre, comme l’un des plus précieux joyaux de l’histoire de la comédie musicale. Je ne résiste d’ailleurs pas au plaisir de vous proposer de fredonner « Isn’t It Romantic? » Image de prévisualisation YouTube

Qui se souvient aujourd’hui en France que Maurice Chevalier a été l’une des grandes stars d’Hollywood? Sa bonne humeur contagieuse enchantait les Américains. Son accent aussi! Il est tellement énorme qu’on a de la peine à croire qu’on puisse vraiment parler anglais comme ça. (Pour tout dire, ce filou de Maurice avait bien compris que c’était un atout et il rajoutait volontiers une couche. Dans la réalité, son anglais était fort bon.)

Quant à Jeanette McDonald, elle n’avait pas encore mérité son surnom d’Iron Butterfly (le Papillon d’acier) et, aux côtés de Chevalier, elle fait preuve d’une sensualité charmante. Le code Hays ne sévit pas encore (il faudra attendre juin 1934) et l’on voit même, phénomène exceptionnel dans le cinéma américain, le couple partageant un seul et même grand lit! Image de prévisualisation YouTube

Tout cela n’a pas empêché la pluie de pleuvoir. Mais c’est devenu le cadet de mes soucis.

0 Commentaires ↓

Pas encore de commentaires.

Laissez une réponse