Les Bonus

Martha ou la plus grande joie

 Extrait du roman : le chapitre 1

 Le cadre du roman en quelques photos

Place des ombres, après la brume

 Extraits du roman : le début du livre 1 et du livre 2

 Les illustrations du roman

 

 Le making-of : voir la page complète
 Deux affiches à télécharger pour les organisateurs de rencontres : le.zip des affiches

Kyrielle Blues

 Extrait du roman : ouverture et chapitre 1

 La bande-annonce : un film de Noé Dannemark, tourné à l’Archiduc, avec Charles Loos au piano
Voir la bande-annonce

 Quelques illustrations extraites du roman

 

 Le making-of : voir le pdf du making-of

La route des coquelicots

 Extraits du roman : prologue et chapitre 1

 Extraits de la version audio :

  • Prologue (pour l’enregistrer sur votre ordinateur, faites un clic droit « enregistrer sous »)
  • Chapitre 1 (idem)

 Les coquelicots de « La route… » (desssinés par Véronique Biefnot)

 

 Making-Of : voir la page complète

Au tour de l’amour

 Extraits du recueil : extrait 1extrait 2extrait 3extrait 4extrait 5extrait 6

 Quelques-uns des dessins originaux de Véronique pour le recueil :

 

→ Dans les bonus de Contact (plus bas sur cette page)se trouve la traduction anglaise de « Wallis & Ashvin », la nouvelle qui s’est glissée parmi les poèmes de Au tour de l’amour

 Making-Of :

Francis n’avait plus écrit de poèmes depuis 2005, l’époque du recueil Une fraction d’étérnité. On lui avait posé plus d’une fois cette question : comment quelqu’un qui n’a pas cessé d’écrire de la poésie depuis l’âge de seize ans peut-il, à cinquante ans, arrêter brusquement et sans le moindre état d’âme, en disant simplement que quelque chose s’est arrêté et que ça n’a pas d’importance ? Il avait alors menti et répondu que ça n’avait plus de sens pour lui d’écrire des livres que pour ainsi dire plus personne n’avait envie de lire. Mais la vraie raison ? Inspiration en panne ? Non, une sorte de découragement dans « la région du cœur »… (pour citer le poète surréaliste Fernand Dumont).
Quant à Véronique, elle n’avait jamais publié de poésie en tant que telle mais un certain nombre de poèmes étaient apparus ici et là dans ses romans – et ce n’est pas par hasard si elle avait composé un long poème pour clôturer sa trilogie (Comme des larmes sous la pluie, Les murmures de la terre et Là où la lumière se pose)…

Contact

 La traduction en anglais, par Annabelle Larousse, de la nouvelle « Wallis & Ashvin », dont on peut lire la version originale en français dans le recueil Au tour de l’amour.