Monthly Archives: mars 2015

Echos encore de coquelicots… (revue de presse n°3)

La revue de presse complète : Biefnot-Dannemark – Coq. & Au tour – REVUE DE PRESSE update 1er avril 2015

***********

Biefnot-Dannemark - La Charente Libre - 28 mars 2015

Myriam Hassoun, La Charente Libre, 28 mars 2015

 

*************

Michel Paquot, L’Avenir, 28 mars 2015

Biefnot-Dannemark - L'Avenir - 28 mars 2015 (partie 1)

Biefnot-Dannemark - L'Avenir - 28 mars 2015 (partie 2)

***********************************************

« La route des coquelicots » est le premier roman écrit à quatre mains (et lu à deux voix, la version audio étant offert avec le livre) par deux auteurs que j’apprécie beaucoup: Francis Dannemark et Véronique Biefnot. Rencontrez-les et je suis sûre que vous tomberez comme moi sous le charme de ce duo si humain et sensible. Ce livre leur ressemble, car ce sentiment de bienveillance qui émane d’eux, on le retrouve dans les pages de « La route des coquelicots ». Des pages dans lesquelles, sous un voile de comédie et d’aventure, nous croisons des solitudes, qui se croisent elles aussi, se confrontent parfois et finissent par s’écouter, donc s’entendre.

La route des coquelicots est autant un « road book » qu’une traversée, un chemin vers un renouveau, pour chacune/chacun des protagonistes, quels que soient leur âge, leurs choix, leurs origines et leur passé, avec quelques déconvenues, de jolies découvertes, et de nombreuses confessions et turpitudes… la (précieuse) vie, en somme.

Tout cela fait de « La route des coquelicots » un joli « feel-good book » plein d’une générosité et d’une philosophie touchante, positive, chaleureuse,et ça fait du bien par les temps qui courent…

Blablamia, 28 mars 2015

http://blablablamia.canalblog.com/archives/2015/03/28/31621201.html

***********************************************

Le duo d’auteurs nous entraîne à la suite de Lydie, Henriette et Flora, trois pensionnaires de maison de retraite, dans un grand périple destiné à regrouper -pour un moment du moins- la famille d’Olena, sans papiers ukrainienne. Rien ne destinait ces quatre femmes à passer les frontières dans une vieille Opel, Henriette et Flora ayant aussi tendance à se disputer. Nostalgie et tendresse ne manquent pas – ainsi que des moments plus sombres- mais la tonalité générale est à la joie et la bienveillance. Tout se passe trop bien peut être? Mais avec Francis Dannemark (le seul que je connaisse) j’ai toujours connu cette ambiance avec des histoires ‘qui se lisent toutes seules’ parsemées de jolies réflexions, et pas question de renoncer à un happy end.

Là où je pouvais me montrer rétive, c’est avec… « Au tour de l’amour »… avec de la poésie à l’intérieur! Mais aussi une histoire d’amour et de somptueux dessins. La rencontre s’est bien passée. De plus, « Wallis & Ashvin », échange épistolaire entre inconnus dans un monde où l’on ne rêve plus, est une réussite de délicatesse.

Keisha, En lisant en voyageant, 1er avril 2015,

**************

La route des coquelicots 

Le duo Biefnot-Dannemark trace d’une écriture chaloupée un émouvant récit. Fantaisie et drôlerie pousseront la tendre Lydie, l’altière Flora et l’intransigeante Henriette à entreprendre avec la jeune Olena un voyage dont le plan de route se révèlera vite très hétéroclite… La route la plus directe pour Lisbonne passera par Berlin, la frontière polonaise, Nuremberg, Figueres…

Véronique Biefnot, Francis Dannemark, oiseleurs de la plume, après quelques mois de nidification, nous livrent à présent leurs pages et là, leurs regards perdus dans le paysage, des taches écarlates disséminées dans la prairie… Des coquelicots !

Marc Page, La bibliothèque du rat, 1er avril 2015

**********************

Nouveaux échos… (Revue de presse n°2)

BIEFNOT-DANNEMARK - Télépro - 14-20 mars 2015T

Télépro, 14-20 mars 2015

*************

Biefnot-Dannemark - Le Soir Magazine - 25 mars 2015 HD

Joëlle Smets, Le Soir Magazine, 25 mars 2015 

*************

Biefnot-Dannemark - L'EST REPUBLICAIN - 14 mars 2015

Valérie Susset, L’Est Républicain, 14 mars 2015.

***************

Biefnot-Dannemark - Papier buvard - avril 2015

Myriam Prat, Papier buvard, avril 2015.

***************

LA LIBRAIRIE FRANCOPHONE : 14 mars 2015 : http://www.franceinter.fr/emission-la-librairie-francophone-regis-jauffret-andree-wilhelmy-et-bertrand-dermoncourt

***************

La route des coquelicots & Au tour de l’amour 

Le tandem Biefnot-Dannemark revendique une vision positive de la vie. Avec la volonté assumée de mettre un peu de lumière et d’espoir dans un monde trop en proie à une actualité souvent dramatique et à la sinistrose ambiante. Volonté aussi pour eux de retrouver et de rendre les plaisirs vécus à travers les lectures de jeunesse. Tout cela au fil de cette écriture « à quatre mains » emmêlées : un exercice enrichissant, sans égo ni contrainte. (…) La poésie ne fait pas pour autant défaut à La route des coquelicots alors que le ton et l’écriture adoptés sont faits de cette difficile simplicité proche de la narration des récits pour jeunes lecteurs.

Changement de ton avec Au tour de l’amour. Une plongée poétique dans l’univers intime de l’approche, de la séduction, de la découverte, de l’incertitude et de la possession amoureuses exprimées de part et d’autre jusqu’à Ne faire qu’un/soudés l’un à l’autre/ infiniment comblés, infiniment pleins. Devenir un, le dehors comme le dedans, le dedans comme le dehors. /Redevenir un.

Ce paso doble d’un érotisme subtil se danse tout en nuances et en fine sensibilité. Il trouve un écho puissant dans les dessins et les lavis de Véronique Biefnot, tantôt réalistes dans des portraits aux regards hantés, tantôt jouant d’une symbolique très lisible de l’approche amoureuse. Au passage, le couple Biefnot-Danemark qui revisite dans ce livre quelques textes parus naguère, inclut une nouvelle épistolaire et poétique publiée en 2013 dans la revue Marginales Wallis & Ashvin. Un récit alterne et passionné où la force de l’amour réussit à triompher d’un monde du futur, totalement déshumanisé, où l’écriture, les livres et toutes les saveurs de la vie ont été bannies au profit d’une technicité de fourmilière. Une évasion vécue à travers un couple qui redécouvre notamment les valeurs de la culture et de la création littéraire comme consubstantielles à cet amour.

Ghislain Cotton, Le Carnet et les Instants, mars 2015

La suite se trouve ici : http://le-carnet-et-les-instants.net/2015/03/09/les-joies-du-tandem/#more-556

***************

 La route des coquelicots

La recherche d’une vie meilleure, c’est aussi l’histoire d’un beau ressort romanesque. (…) Olena, ukrainienne sans papier, rêve d’une vie meilleure dans la maison de retraite où elle travaille en France. A la suite d’un épisode sentimental, elle décide de parcourir l’Europe de Berlin à Lisbonne en compagnie de trois vieilles dames et sa fille. Une épopée émouvante, haletante et tellement joyeuse!

La lettre des curieux de littérature européenne, Médiathèque André Malraux, Strasbourg, mars 2015

***************

La route des coquelicots  & Au tour de l’amour 

J’ai pas mal parlé des derniers livres des deux auteurs. Voici leur premier roman commun. On y retrouve les ingrédients qui ont fait les succès de leurs livres précédents : bonne humeur, joie de vivre, bons sentiments, personnages aux fortes personnalités, amitié, amour, entraide, rencontres intergénérationnelles, … et quelques péripéties pour pimenter un tantinet le voyage de ces quatre femmes à travers l’Europe. C’est toujours charmant, un bouquin que l’on a plaisir à reprendre parce qu’on sait qu’il est positif.

Yves Mabon, Le blog d’Yv, 12 mars 2015

http://www.lyvres.fr/2015/03/la-route-des-coquelicots.html

***************

 

 La route des coquelicots

Au détour d’une maison de retraite du nord de la France, Véronique Biefnot et Francis Dannemark nous ont sorti une petite perle polie et légère. Sur la route des coquelicots, c’est la rencontre improbable d’une immigrée clandestine ukrainienne avec trois femmes retraitées que tout oppose mais vont être réunies quand la jeune Ukrainienne décidera de retrouver son mari et sa fille aux quatre coins de l’Europe. Ce récit drôle et touchant nous montre une autre facette de la vieillesse. Non, dans une maison de repos, tous les habitants ne sont pas léthargiques. Ils sont mêmes plus drôles et plus extravagants que certains jeunes personnages d’autres livres. Impossible de deviner qui a écrit quoi dans le livre, tellement le duo d’auteurs a su entremêler et apprivoiser les caractéristiques du style de chacun. C’est une symbiose littéraire parfaitement réussie, l’ouvrage ne peut apporter que du bonheur et des sourires à foison.

Sofia Touhami, Maze Magazine, mars 2015

http://maze.fr/litterature/03/2015/45eme-edition-de-la-foire-du-livre-de-bruxelles/

***************

La route des coquelicots  & Au tour de l’amour

Biefnot-Dannemark - Psychologies - mars 2015 contrasté

Isabelle Blandiaux, Psychologies Magazine, mars 2015

***************

La route des coquelicots

Ces drôles dames vont vivre une merveilleuse aventure humaine à travers l’Europe. L’histoire pourrait être noire, déprimante, mais grâce aux plumes délicates et très tendres des écrivains, c’est une histoire chaleureuse, pleine de bons sentiments et pleine de tendresse que nous découvrons ! Pourtant, la dureté des conditions de vie des émigrés clandestins,  les passeurs sans scrupules, et la solitude des personnes âgées sont également abordées, avec lucidité.

Un roman merveilleux, une lecture enchanteresse qui m’a fait voyager avec beaucoup de bonheur avec ces dames si douces, si généreuses derrière leurs caractères bien trempés! J’ai souri, j’ai rigolé, j’ai stressé, j’ai été émue … j’ai connu une mosaïque d’émotions au cours de ces 300 pages, un tourbillon de bonheur autour du plus beau des sentiments : l’Amour ♥ ! Il sera plus fort que tout : les péripéties, les soucis, les contres-temps… et il triomphera !

En quelques mots : j’ai ADORÉ, et je le recommande plus que chaleureusement : il m’a fait un bien fou, moi la romantique qui adore les belles histoires qui se terminent bien, car j’ai fait un merveilleux voyage sur La route des coquelicots !!!

Intensité du coup de cœur : ♥♥♥♥♥

 Les petites lectures de Scarlet, 7 mars 2015

http://petiteslectures.com/la-route-des-coquelicots-biefnot-dannemark/

***************

La route des coquelicots 

Un roman-route d’une tendresse poignante, sur une route parsemée de coquelicots, mais surtout parsemée de l’envie d’aider et de faire du bien pour autrui. Il n’y a pas d’âge pour commencer une nouvelle vie, il n’y a pas d’âge pour la quête de la félicité.

Leila Renoux, Leeloo s’enlivre, 15 mars 2015

http://leeloosenlivre.blogspot.fr/2015/03/la-route-des-coquelicots-veronique.html

***************

La route des coquelicots 

Une épopée tendre et épique. « La route des coquelicots », c’est une histoire d’amour. Mais c’est aussi l’aventure de six femmes. De surprises en rebondissements, tout est bien qui finit bien dans ce périple européen !

Nouveaux livres, http://www.nouveauxlivres.fr/Pages/LAROUTEDESCOQUELICOTS.aspx

 ***************

Au tour de l’amour 

Un superbe recueil de poésies courtes et légères, d’échanges épistolaires, accompagnés d’illustrations touchantes et déroutantes. « Au tour de l’amour » nous parle au cœur de l’humain, c’est vous, c’est nous, un peu plus chaque jour. Et dans une pointe d’humour, les auteurs nous proposent de compléter ce recueil « à notre tour » !

On appréciera en bonus, sur leur site Internet, quelques-uns des dessins originaux (en couleur) de Véronique Biefnot.

Nouveaux livres,

http://www.nouveauxlivres.fr/Pages/AUTOURDELAMOUR.aspx

***************

Mars en librairie

Le jeudi 12 mars à 18h30, nous étions à la librairie La Licorne (Bruxelles).

La Licorne - vitrine F&V 01

 

 

 

Image3

 

(La photo de la vitrine est de Noé Dannemark, celle de Véronique et Francis a été prise par Marc Van Buggenhout.)

Le samedi 28 mars à 15h, c’est à Charleroi que nous serons, à la libraire Molière.

Librairie MOLIERE - Affiche28mars15

« La route des coquelicots : une histoire à dévorer » (Librairie CLUB à Stockel) :

Coquelicots à la librairie CLUB (Stockel)

Résultats du concours du mois de mars

La réponse se trouvait dans le making-of du roman : le 2 juillet 2013.

Les gagnants sont des gagnantes : Anne Jacquemin recevra un exemplaire dédicacé du roman, Mathilde Coucke un exemplaire dédicacé du recueil, et, troisièmes ex-aequo, Monique Tomson et Cécile Wawrzyniak recevront un tiré à part signé.

Merci à tous les participants et bonne journée!

Francis & Véronique

Echos de coquelicots… et au tour de l’amour… (Une revue de presse)

On en parle ici et là… 

La route des coquelicots  & Au tour de l’amour

Biefnot-Dannemark - Psychologies - mars 2015 contrasté

Isabelle Blandiaux, Psychologies Magazine, mars 2015

***************

La route des coquelicots

Ces drôles dames vont vivre une merveilleuse aventure humaine à travers l’Europe. L’histoire pourrait être noire, déprimante, mais grâce aux plumes délicates et très tendres des écrivains, c’est une histoire chaleureuse, pleine de bons sentiments et pleine de tendresse que nous découvrons ! Pourtant, la dureté des conditions de vie des émigrés clandestins,  les passeurs sans scrupules, et la solitude des personnes âgées sont également abordées, avec lucidité.

Un roman merveilleux, une lecture enchanteresse qui m’a fait voyager avec beaucoup de bonheur avec ces dames si douces, si généreuses derrière leurs caractères bien trempés! J’ai souri, j’ai rigolé, j’ai stressé, j’ai été émue … j’ai connu une mosaïque d’émotions au cours de ces 300 pages, un tourbillon de bonheur autour du plus beau des sentiments : l’Amour ♥ ! Il sera plus fort que tout : les péripéties, les soucis, les contres-temps… et il triomphera !

En quelques mots : j’ai ADORÉ, et je le recommande plus que chaleureusement : il m’a fait un bien fou, moi la romantique qui adore les belles histoires qui se terminent bien, car j’ai fait un merveilleux voyage sur La route des coquelicots !!!

Intensité du coup de cœur : ♥♥♥♥♥

 Les petites lectures de Scarlet, 7 mars 2015

http://petiteslectures.com/la-route-des-coquelicots-biefnot-dannemark/

***************

La route des coquelicots

J’ai lu tout ce dimanche votre bébé de livre (je veux dire votre livre à deux stylos…) Ça, ça va plaire à tous les romantiques, aux optimistes à ceux qui aiment de belles histoires!

J’aime énormément le sujet de l’Ukrainienne, et celui de ces dames qui sont dans le home et se disputent. J’ai beaucoup apprécié le moment de l’arrivée de Milena, des passeurs. De l’honnêteté de Flora, de la douceur de Lydie, de l’amour d’Oléna, de beaucoup de détails qui sont un mélange de vous deux, j’en suis sûre, le goût de la poésie, de l’envie de faire avant qu’il ne soit trop tard, de la transmission, de vivre son amour à fond, car avant c’est trop tôt et après c’est trop tard…

Nicole Debarre, RTBF (La Première et Musiq3), mars 2015

***************

 

Au tour de l’amour

Des poèmes doux, romantiques, émouvants, réalistes et empreints de mystère et de merveilleux.

Des textes vivants, forts, amusants, tendres, provocants, claironnants ou silencieux.

Des textes et des poèmes qu’on a envie de relire et relire encore, qui nous apaisent, nous apportent une certaine sérénité

Des dessins qu’on aimerait pouvoir afficher ou encadrer pour les avoir constamment sous les yeux.

Ce recueil est un véritable petit bijou, un trésor d’amour véritable, auquel on peut s’identifier et dans lequel on peut puiser à volonté pour y trouver la déclaration qui nous comble, celle qu’on voudrait exprimer, celle qu’on voudrait entendre, le texte qui nous ressemble, le poème qui nous trouble, le dessin qui nous éclaire.

C’est fragile. C’est beau. C’est magique aussi.

C’est l’amour. Et les auteurs associés ne nous trompent pas. Ce recueil est bien « Au tour de l’amour » et vraiment pas « Autour de l’amour ».

Publié le 14 février 2015 par Martine

http://www.leslecturesdemartine.com/2015/02/au-tour-de-l-amour.html

 ***************

La route des coquelicots

Comment, après avoir tourné la dernière page,  ne pas avoir envie de prendre soi-même la route des Coquelicots ? Comment ne pas avoir envie d’être une petite mouche dans cette Opel pour emmener ces femmes dans un nouveau voyage, encore plus loin ? Comment ne pas avoir envie de posséder une baguette magique pour réunir, Olena, sa fille et son mari ?

Comment ne pas avoir envie de rencontrer Flora, Henriette et Lydie ?

Des personnages attachants, bourrus mais au grand cœur, des situations amusantes… Le tout porté par des mots émouvants….

Rien d’autre à ajouter… ah si, LISEZ-LE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 Titou, Lire et relire

http://lireetrelire.blogspot.fr/2015/03/la-route-des-coquelicots-biefnot.html et http://www.hellocoton.fr/la-route-des-coquelicots-biefnot-dannemark-16039346

 ***************

 La route des coquelicots

Il n’y a pas d’âge pour se faire plaisir, pour voyager, pour connaître l’amitié et l’amour, ou tout simplement pour changer de vie… Vous en doutiez ? Ce roman pétillant, plein d’humour et pétri de tendresse vous le prouvera ! Rien ne vaut un roman écrit à quatre mains pour parler d’amour :-)

Avec légèreté, des sujets graves sont abordés : la vieillesse et la perte d’autonomie, le passé et sa horde de souvenirs qui hantent les jours et les nuits des pensionnaires, l’exil, la peur, la solitude, la difficulté d’exister aux yeux des autres quand on a cessé d’exercer un métier que l’on aimait,…

L’originalité du roman réside aussi dans le double récit. Par un jeu de typographie et de style, le lecteur entre dans l’histoire au présent et en italique à travers les pensées d’Olena puis on entre dans le chapitre suivant  qui nous décrit des faits racontés au passé. Les deux récits nous disent des choses différentes ou décrivent le même événement avec un léger décalage, ou bien se répondent… Cela donne beaucoup de rythme à l’histoire. A la fin du roman, les deux écritures alternent au sein du même chapitre et se mêlent.

C’est un roman qui se lit vite car on a envie de connaître la fin mais il faut absolument le déguster, relire des passages, s’amuser à lire uniquement les chapitres en italique à la suite… à vous de choisir. Il est rempli de poésie, de tendresse et d’humanité.

Offrez-le à votre grand-mère si elle a peur de vieillir (ou pas !) et qu’elle pense qu’il est trop tard pour profiter de la vie.  Offrez-le à votre petite-fille (ou votre petit-fils) car beaucoup d’adolescent(e)s auront ensuite une vision différente de la vieillesse.

C’est un livre à partager. Je parie qu’il provoquera pas mal de débat en famille, entre amis et…peut-être, dans les maisons de retraite !

Manou, 18 février 2015

http://bulledemanou.over-blog.com/2015/02/la-route-des-coquelicots-biefnot-dannemark.html

***************

La route des coquelicots

  Biefnot-Dannemark - MARIE CLAIRE (B) - mars 2015 HD

MARIE CLAIRE, mars 2015

***************

 La route des coquelicots

Pour reprendre le titre d’un article de presse, « Deux auteurs qui n’en font qu’un » : je suis entièrement en accord avec cela. Au début, il est vrai, je me posais la question : qui a écrit quoi ? Et puis au fil de l’histoire, il s’avère que c’est UN auteur. L’écriture est fluide, cela se lit d’une traite, on tourne les 300 pages avec énormément de plaisir et d’émotion. On referme ce roman avec le sourire aux lèvres et l’histoire vous trotte toujours dans la tête par la suite.

C’est LE voyage incontournable  de 2015, surtout que l’histoire se déroule en 1992, cela n’est pas très loin mais les choses étaient bien différentes.

Je suis conquise et je l’ai tellement lu vite que je n’ai même pas pris la peine de noter quelques belles citations, pourtant je vous rassure il y en a  – mais cela sera pour ma deuxième lecture, car je vais le re-re-lire, c’est certain.

 Isabelle Guillemin, Lire quoi pourquoi comment, le 1er mars 2015

http://www.lirequoipourquoicomment.com/la-route-des-coquelicots/

 ***************

 La route des coquelicots

Il y a bien longtemps je vous avais fait l’éloge d’un ouvrage de Francis Dannemark. J’avais alors aimé la tendresse, la douceur et l’élan de vie qui émanaient de ses personnages. Voici que ce magicien recommence, là il mêle son écriture à celle de Véronique Biefnot. Ah! Ces deux-là s’y entendent pour tracer une route de lecture qui fait battre le cœur! On n’est pas très rassuré de suivre leurs personnages, ça avance certes, mais aux pas incertains de vieilles dames, ou en rasant les murs comme une jeune femme sans papiers qui ne veut surtout pas attirer l’attention sur elle, de peur de dévoiler son identité. Il y a des projets fous, oui!!! Mais, aussi folles que peuvent l’être les choses que l’on est prêt à faire pour un peu de bonheur : mentir, se cacher, laisser derrière soit tout ce qu’on a de plus précieux, taire une partie de son existence, de son être pour gagner en normalité, et rêver malgré tout aussi… Alors en lisant ce livre j’ai parfois eu envie de mettre mes mains devant mes yeux, ou de lever ces derniers au ciel en disant « Oh! non!!! pas ça ». Mais parfois j’ai eu aussi sincèrement mal, de réaliser qu’au travers de fictions, se nouaient et se dénouaient invariablement dans notre vie et en dépit des leçons du temps, les mêmes histoires, les mêmes peurs, les mêmes erreurs qui bouleversent les destinées des hommes depuis la nuit des temps. « La route des coquelicots » n’a rien d’une gentille histoire, on s’en rend compte après, lorsque l’on referme le livre, et qu’une furieuse envie de le relire nous prend. L’équipée de ces fragilités a des racines dans nos réalités quotidiennes. Les personnages y vivent des choses « pas bidon » et marchent, bon an mal an, vers une paix à laquelle nous aspirons tous. J’ai aimé l’humanité disposée avec soin dans chaque chemin. J’ai aimé le fait que de bonnes intentions ici, ne pavent pas irrémédiablement une route vers l’enfer, mais plutôt vers un cadre de vie où même si se heurtent et s’égratignent les différences, l’amour a sa place!

Marchez encore un peu sur cette route, ne serait-ce que pour vous souvenir que rien n’est jamais perdu lorsque les peurs sont surmontées, les frontières de l’ignorance passées, et qu’en chacun de nous brûle une veilleuse de générosité qui peut allumer des incendies de bonheur!

Bergamotte, février 2015

http://bergamotteetcardamone.over-blog.com/2015/02/la-route-des-coquelicots.html

 ***************

La route des coquelicots

Une histoire drôle, pleine de péripéties, empreinte de sensibilité, dans laquelle on ne s’ennuie jamais. Trois octogénaires qui se chamaillent puis se réunissent autour d’un projet commun. À leur manière, ces trois fées vont concrétiser les espoirs d’Olena, de sa fille Milena et de son mari Vassili. Une belle histoire avec des rebondissements, et une fin originale, qui ne laisse pas le lecteur indifférent. Un très bon moment de lecture pour un roman réussi écrit à quatre mains.

Le blog science-fiction de Marc, 27 février 2015

https://marcfvb.wordpress.com/2015/02/23/au-tour-de-lamour-biefnot-dannemark/

 ***************

La route des coquelicots

  Biefnot-Dannemark - GAEL - mars 2015

GAËL, mars 2015

***************

 La route des coquelicots

Dans ce road novel, trois vieilles dames, sorties de leur zone de confort, vont se révéler à elles-mêmes et aux autres. Les fleurs fanées qu’elles étaient à la maison de retraite vont s’épanouir à nouveau à l’engrais (sans pesticide) de l’aventure vécue en commun sur la route des coquelicots. Elles vont reprendre vigueur et couleur. Véronique Biefnot et Francis Dannemark, qui ont écrit ce roman à quatre mains, nous offrent une histoire pleine d’humanité, de tendresse, d’amour  et d’espoir. Un roman plein de poésie qui se lit d’une traite. L’exercice périlleux du roman à quatre mains est réussi avec brio tant le style est fluide. Les apports de l’un et de l’autre se fondent parfaitement pour former ce tout si agréable à lire. Un régal !

« Ainsi font les heures, elles tissent des journées, et les journées se rassemblent pour composer des semaines, des années, des vies. Bien que le temps, au bout du compte, soit une illusion, il fait de son mieux pour remplir la mission que nous lui confions et justifier le fait que nous avons inventé montres et chronomètres : il mesure ce que nous ne pouvons pas mesurer, le miracle d’être vivant. »

Denis Arnoud, Les lectures du hibou, 27 février 2015

http://leslecturesduhibou.blogspot.fr/2015/02/la-route-des-coquelicots.html

***************

Au tour de l’amour

Entre prose, poésie et dessins, Au tour de l’amour évoque tantôt des moments de séduction éphémère, tantôt la magie fragile et mystérieuse qui unit profondément deux êtres.

La rencontre de la plume et du pinceau. Des mots sensibles associés à la finesse artistique.

Les émotions entrecroisées de deux poètes pour au final ne former qu’une œuvre où chacun porte ses mots, où chacun donne de sa voix et où leurs cœurs guident leurs plumes pour nous livrer ces textes à l’unisson.

Le résultat d’une complicité sans faille qui ne trompe pas et nous emporte dans un tourbillon de sentiments autour du plus fort et du plus beau d’entre eux: l’amour.

De la poésie pure traitant de l’amour sous ses multiples facettes. Sentimental, pudique, charnel, passionné et passionnant, l’amour se décline, se chante et s’exprime. Oui j’ai lu de la poésie ou plutôt non je mens … je ne l’ai pas lue, je l’ai laissé m’emporter en la laissant me raconter ses histoires et en la laissant me montrer ses images.

Un superbe ouvrage tant visuellement que textuellement pour nous rappeler à quel point l’amour joue un rôle dans nos vies et comme son manque peut-être cruel.

Sophie Matthys, Des mots sur des pages, 28 février 2015

http://desmotssurdespages.over-blog.com/2015/02/autour-de-l-amour-veronique-biefnot-francis-dannemark.html

***************

 Au tour de l’amour 

« Quand on voit des ombres,

c’est qu’il y a de la lumière.

Quand tu es là, quand toi et moi sommes un,

la nuit sans fond épouse le jour sans fin.  »

Biefnot-Dannemark

On fredonnait avec Moustaki « Je ne sais pas où tu commences, tu ne sais pas où je finis », j’en découvre la suite ce matin dans le merveilleux petit recueil de Véronique Biefnot et Francis Dannemark. Les mots simples décrivent le mieux le mystère.

Carl Vanwelde, Entre café et journal, 14 février 2015

http://entrecafejournal.blogspot.fr/2015/02/les-mots-simples.html

***************

La route des coquelicots

Ce roman écrit à quatre mains raconte l’histoire de Oléna, une jeune Ukrainienne de 27 ans qui travaille à La Moisson, une maison de retraite. Au volant d’une Opel brinquebalante, Oléna décide de traverser l’Europe avec trois pensionnaires de La Moisson.C’est le début d’une épopée haletante et drôle. Un joli conte de fée.

La Dépêche du Midi, 1er mars 2015

***************

La route des coquelicots

« Vous croyez qu’il y a quelque chose après? demanda Flora d’une voix inhabituellement posée. Il y eut un silence, sans hululement, sans rien, sans rires ni soupirs. Et dans ce silence, c’est la voix de Lydie qui se fit entendre.

– Ce qui compte le plus, dit-elle tout doucement, c’est qu’il y ait quelque chose avant. Quelque chose de bien. »

Biefnot-Dannemark

« Si vous ne vivez pas au bon moment, alors vous ne mourrez jamais au bon moment non plus (I.Yalom) ». A grandes interrogations, réponses courtes, et le roman de Biefnot-Dannemark s’en délecte. Road-movie littéraire à travers l’Europe au volant d’une Opel hors d’âge, ce roman pointilliste nous fait redécouvrir que la soif de vivre n’a pas d’âge, ni l’amour. On en cueille quelques pépites, calligraphiées et enroulées sur un papier cigarettes qu’on dépose précieusement dans le creux de la main de patients ayant perdu espoir. Thérapie douce sans effet secondaire.

Carl Vanwelde, Entre café et journal, 5 mars 2015

http://entrecafejournal.blogspot.be/2015/03/le-bonheur-en-breves.html

 ***************

La route des coquelicots

Une histoire magique où l’optimisme et la gaieté règnent en maîtres. Alors, il faut se mettre dans ce joyeux état d’esprit avant d’en aborder la lecture et se laisser porter par ce road-trip mené tambour battant par la petite tribu hétéroclite. Au fil du voyage, on s’attache à ces belles personnes qui ne se laissent jamais abattre malgré les épreuves, on rit à leurs aventures parfois rocambolesques, on s’émeut à l’évocation de leurs souvenirs les plus douloureux, on frémit quand une difficulté vient freiner leur bel élan. Mais qu’on se rassure ! Il n’y aura pas d’obstacles infranchissables, de malheurs inattendus. Francis DANNEMARK et Véronique BIEFNOT ont pris le parti de laisser de côté le noir, le gris, pour colorer le monde en rose le temps d’un voyage. La légèreté du ton ne doit cependant pas faire oublier certains sujets plus durs abordés par le roman, comme les conditions de vie des sans-papiers, la solitude des personnes âgées, le sort des juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale…
Une bien belle ballade, une bouffée de bons sentiments, pour une parenthèse enchantée loin des soucis du quotidien. A lire pour s’évader, se faire plaisir, se faire du bien.

Libfly, Sandrine 57

http://www.libfly.com/la-route-des-coquelicots-biefnot-dannemark-livre-2188723.html

 ***************

La route des coquelicots

J’ai été charmée par les personnages délicieusement pétillants de cette lumineuse aventure. Olena est une jeune femme qui a déjà connu bien des souffrances dans sa vie : elle vit et travaille en France, son mari au Portugal et leur fille Milena est demeurée en Ukraine avec sa grand-mère. Quant à Lydie, Flora et Henriette, elles cheminent tout doucement vers le crépuscule de leur vie, avec la compagnie attentive d’Olena. Chacune se dévoile aux autres par petites touches, mais aussi à soi-même, en se lançant dans cette « aventure pittoresque », qui illustre à merveille que rien n’est jamais définitivement joué et que certaines occasions se doivent d’être saisies quand elles se présentent.

J’ai savouré la plume légère et poétique des auteurs !

Pascale, Le blog de Paikanne, 28 février 2015

http://paikanne.skynetblogs.be/archive/2015/02/28/la-route-des-coquelicots-biefnot-dannemarks-8393447.html

 ***************

La route des coquelicots  & Au tour de l’amour

 Biefnot-Dannemark - LE SOIR - 21 février 2015

LE SOIR, 21 février 2015

***************

La route des coquelicots

Ce roman écrit à quatre mains par Véronique Biefnot et Francis Dannemark est un road-movie qui rappelle plus, par l’âge des protagonistes, la virée en Toscane des trois sexagénaires des Vieux Fourneaux que la folle balade de Thelma et Louise dans un film resté culte. Les mémés, chemin faisant, retrouvent envie de vivre, curiosité et humanité ! Je ne vous dévoilerai pas plus de ce road-movie sympathique…Une lecture agréable mais très rapide et un parti-pris d’optimisme qui donne parfois à ce roman des allures de conte de fée.

Libfly, Albertine 22

http://www.libfly.com/la-route-des-coquelicots-biefnot-dannemark-livre-2188723.html

***************

La route des coquelicots

Si vous avez l’habitude de traîner par ici, vous vous doutez que je n’ai pu résister à l’équation « Dannemark + coquelicots », agrémentée de la présence de Véronique Biefnot, que j’ai découverte il y a quelques mois. Sitôt sa sortie annoncée, ce roman écrit à quatre mains a filé sur ma liste d’envies. Et lorsque ses auteurs ont signalé qu’ils seraient présents à la Foire du livre et que leur roman y serait disponible en avant-première, c’est autour de cette dédicace que s’est organisé tout mon programme ce samedi. Entendant mon amour pour Alice, ils m’ont promis que je trouverais ici d’aussi beaux personnages (m’apprenant au passage que c’est en retravaillant Alice qu’ils ont commencé la rédaction de ce dernier roman), et ils ne m’ont pas menti. Je l’ai ouvert le soir même, terminé le lendemain.

Durant les premières pages, je n’ai pu m’empêcher d’essayer de deviner qui avait écrit quoi. Mais les deux auteurs n’en font qu’un, et très vite, je me suis laissé emporter. Emporter par la tendresse et la bonne humeur d’Olena. Par la générosité de Lydie. Par les aventures rocambolesques de nos octogénaires en vadrouille. Alors oui, il y a de l’invraisemblance dans ce récit de trois vieilles dames qui décident de parcourir en voiture des milliers de kilomètres ; il y a de l’optimisme et des bons sentiments, diront les esprits chagrins. Mais que cela fait du bien de faire le pari du rose (ou du rouge?) au lieu du gris! C’est aussi bourré de tendresse et de sagesse. De tendresse pour ces personnages, qui restent parfois tellement marqués par leur passé et les difficultés affrontées. Pour ceux qui voient se profiler la fin de leur existence mais qui se disent qu’il n’est jamais trop tard pour vivre, découvrir et aimer. Pour eux qui savent concilier fidélité à leurs convictions, à leur caractère, et efforts accomplis pour aller vers les autres. Et si ce roman est résolument optimiste, il n’empêche aucunement la réflexion sur certains sujets toujours d’actualité, tels que la problématique des sans-papiers à la merci des passeurs, ou la solitude des aînés.

La route des coquelicots est un roman léger, pétillant et tendre, qui donne envie de savourer chaque moment, quel que soit notre âge, quelle que soit notre vie. Un voyage à la rencontre de personnages auxquels je me suis rapidement attachée, le tout servi par une très jolie plume et émaillé de quelques clins d’œil que le lecteur s’amusera à repérer ainsi que d’illustrations réalisées par Véronique Biefnot elle-même.

N’hésitez pas à suivre cette route : parsemée de jolies citations, elle vous offrira quelques heures de plaisir, de vie et de sourire, hors du temps.

Marguerite, Ce que Marguerite lit, 4 mars 2015

http://margueritelit.canalblog.com/archives/2015/03/04/31641453.html

 ***************

 La route des coquelicots

Véronique Biefnot, auteure de 5 romans, et Francis Dannemark auteur d’une vingtaine de titres, signent ce très bon roman publié aux éditions du Castor Astral. Les deux écrivains nous emmènent à la croisée de chemins buissonniers avec un récit sensible et drôle de femmes à la recherche de l’amour. Un roman très original qui mérite d’être lu, avec, à la clé, deux écrivains à la plume remarquable. Une belle découverte.

Le Réveil cantalien, 6 mars 2015

***************

La route des coquelicots  &  Au tour de l’amour 

Biefnot-Dannemark - L'Eventail - mars 2015 (01 HD)0002

L’EVENTAIL, mars 2015

***************

 La route des coquelicots

De Cambrai à Lisbonne, en passant par Berlin, la route est bien longue.  Pourtant, à la suite d’Olena et de ses compagnes, le temps passe vite, trop vite. La route des coquelicots est un voyage qu’on aimerait prolonger, tant il engendre la bonne humeur.

Sous la plume conjointe de Véronique Biefnot et Francis Dannemark, optimisme et joie de vivre sont de mise.  Peu importent l’âge et les soucis, la vie est une aventure merveilleuse dont il faut se réjouir.  Chaque matin, la page est blanche et tout est à construire. Les héroïnes de La route des coquelicots nous montrent l’exemple, pensionnaires de La Moisson en tête !  Les auteurs nous livrent ainsi une belle leçon de vie, en nous entraînant dans un périple mouvementé mais enchanteur, y semant de petites perles inestimables : des petits bijoux faits de souvenirs joyeux, de solidarité, d’espoir.

C’est évident, le voyage m’a beaucoup plu : folie douce de l’expédition, poésie du texte, optimisme ambiant, …  sont autant d’atouts à mettre au crédit de ce récit et de ses auteurs.  N’hésitez pas à tenter l’aventure à votre tour, le livre sort aujourd’hui en librairie et s’accorde à merveille avec le doux soleil printanier qui nous enchante actuellement. Ou peut-être est-ce l’inverse ?

Nathé, COSY CORNER, 5 mars 2015

http://nahe-lit.blogspot.be/2015/03/la-route-des-coquelicots-de-veronique.html

***************

La route des coquelicots  & Au tour de l’amour 

 Biefnot-Danemark : une nouvelle signature de la littérature francophone

Ecoutez Biefnot Dannemark au micro d’Edmond Morrel (53 Mo)

La littérature francophone compte désormais une nouvelle signature réunissant, à l’instar des Erckmann-Chatrian et autre Boileau-Narcejac, un couple d’écrivains. Les deux auteurs ont découvert leurs affinités d’écriture en travaillant ensemble à l’adaptation d’un roman de Dannemark.

L’idée leur est venue, dans un premier temps, de faire passer leurs personnages d’un roman de l’un à celui de l’autre. Ce clin d’œil aux lecteurs attentifs – qui, à notre connaissance, est une première dans l’histoire littéraire – illustre bien la complicité qui entrelace le style, l’inspiration et l’inventivité du duo.

Cette proximité leur permet de relever avec brio le pari littéraire auquel ils se sont confrontés et qui nous donne aujourd’hui deux livres : un roman (« Sur la route des coquelicots ») et un recueil de textes poétiques, nouvelle et œuvres graphiques (« Au tour de l’amour »). Dans les deux cas, et dans les deux genres, le lecteur découvre une écriture cristalline dont l’écho résonne dans le cœur bien après avoir refermé les livres. Il reste alors à redécouvrir l’enchantement de la lecture par l’écoute des enregistrements sonores mis à disposition sur le site des duettistes. La démonstration nous est faite une nouvelle fois de la réussite de cette écriture qui franchit, comme par enchantement, l’obstacle de l’oralité.
Certes, nous avons là deux écrivains qui aiment à lire leurs textes. En écoutant leurs lectures, on se rend compte que la magie de la voix était née avant l’écriture, au moment de la conception des histoires qu’ils ont choisi de nous raconter dans leurs poèmes ou dans le roman. Nous sommes ici dans la magie ancestrale du conte qui est à l’origine de toute littérature : fictions partagées, rêves offerts, musiques de la voix, tout est enchantement. C’est peut-être là le secret de cette écriture ?

Edmond Morrel, ESPACE LIVRES, 6 mars 2015

http://www.espace-livres.be/Biefnot-Danemark-une-nouvelle?rtr=y

***************

La route des coquelicots

Lire ce bouquin, c’est déguster un bonbon doux, réconfortant, et se dire que tout n’est pas perdu chez l’humain.

Un roman comme il est bon d’en lire quand la vie semble écrasante. Une évasion à du 50 à l’heure (du 100 à l’heure eût été déplacé vu l’âge des héroïnes) avec des personnages hauts en couleurs et attachants comme jamais. Nous voilà partis pour un road-trip aussi émouvant que drôle, aussi intense que léger où l’éclat de rire peut succéder à la petite larme sur la même page.

Cette divine comédie issue du mariage de deux plumes nous prouve que la complicité réelle entre deux auteurs livre des choses étonnantes et peut vous changer un caractère littéraire. Oh bien sûr je n’ai pas encore tout lu de Francis Dannemark, mais j’ai de plus en plus l’impression que sa rencontre avec Véronique Biefnot a été comme une révélation, comme un tournant. Alors que « Aux anges » amorçait une arrivée de cette belle plume dans le monde de la « comédie », cette jolie route des coquelicots confirme sa présence dans ce domaine. Une plume guide l’autre avant de se laisser elle-même mener, les deux se combinent à merveille, et le résultat est juste émouvant, drôle et, oui je l’ai déjà dit, réconfortant.

Des mots sur des pages, 9 mars 2015

http://desmotssurdespages.over-blog.com/2015/03/la-route-des-coquelicots-veronique-biefnot-francis-dannemark.html

***************

Concours!

Pour fêter la sortie de « La route des coquelicots » et de « Au tour de l’amour », nous vous posons une question : de quand date le premier document de travail de « La route des coquelicots » enregistré dans notre PC? La réponse se trouve quelque part ici, sur notre site.

Les trois premiers qui répondront correctement en envoyant un e-mail à l’adresse biefnot.dannemark@gmail.com recevront un cadeau! La première personne recevra un exemplaire dédicacé du roman, la seconde un exemplaire dédicacé du recueil, et la troisième un tiré à part d’une illustration de Véronique pour « Au tour de l’amour ».

A vous de jouer!